Un potager à créer avec vos enfants

Quand on a emménagé dans cette maison, on savait dès le départ qu’on installerait un potager dans notre jardin. Nous avons la chance d’avoir un grand terrain dans lequel on a choisi un coin bien ensoleillée pour y mettre nos carrés potagers. Les saints de glace à peine passé, on a planté nos plants de légumes et nos herbes aromatiques. Grâce aux astuces de la Jardinerie Poullain, nous avons aménagé, avec nos apprenties jardinières, notre potager dans les règles de l’art.

Et si vous aussi vous faisiez découvrir à vos loulous l’art de cultiver eux-mêmes leur potager. Un potager n’est pas qu’un lieu de production de légumes, c’est aussi un passionnant laboratoire d’expériences pour vos enfants : croissance des plantes du semis à la récolte, rôle des saisons, observation de la flore et faune, influence de la météo…Vos enfants y découvriront l’importance de la biodiversité et le respect de valeurs : curiosité, patience, autonomie, ténacité. Enfin, l’observation de la nature leur donnera envie de mieux connaître et protéger leur environnement.

A quel âge commencer un potager ?

Vous pouvez commencer à initier votre enfant au jardinage dès l’âge de 2 ans. Votre enfant adorera semer, arroser, récolter ses radis. Vous pouvez l’impliquer dans toute la démarche : installer avec lui une table potagère à sa taille, y mettre les billes d’argile pour le drainage, y mettre la terre. N’hésitez pas à lui laisser toucher, malaxer, sentir la terre : le contact avec la nature est un pur bonheur pour les enfants.

Entre 2 et 5 ans, les enfants sont en pleine phase de découverte et cela passe par l’observation et le toucher. A cet âge l’impatience les caractérisent : choisissez des cultures simples et rapides telles que les radis, les tomates cerises, des plants de salades ou les fraises. Oubliez les carottes, elles mettent 4 mois à produire. Vous pouvez aussi choisir des cultures spectaculaires comme le maïs ou le tournesol.

Les 5-7 ans sont capables de comprendre le rythme des saisons, la variété et la fragilité de la nature. N’hésitez pas à leur présenter différents types de légumes : les légumes à feuilles (épinards, salades…), les légumes à racines (carottes, radis…), les légumes à fruits (tomates, courgette, concombre…), les légumes graines (haricots, petits pois…).

Pensez à faire le lien entre les graines ou les plants, les légumes de son potager ou du supermarché et son assiette. Vous verrez qu’en cultivant lui-même ses légumes, votre enfant se mettra à aimer des légumes qu’il ne voulait même pas goûter avant. Faites des recettes à base de légumes et de fruits avec leurs cultures, ils adoreront et prendront plaisir à manger ce qu’ils ont cultivé et préparé.

A partir de 7-8 ans, n’hésitez pas à agrandir l’espace de culture pour permettre à votre enfant de cultiver plusieurs variétés. Choisissez les légumes en fonction de l’espace dont vous disposez. Donnez-lui les règles du jeu et laissez le expérimenter, quitte à transgresser les règles, ce sera l’occasion pour lui de tester en toute sécurité et de prendre confiance en lui et dans vos conseils.

Quel matériel utilisé ?

Même si vous n’avez pas de jardin, vous pouvez tout de même créer un potager sur votre balcon ou même à votre fenêtre en plantant quelques graines ou plants dans de petits bacs ou pots. Si vous avez la chance comme nous d’avoir un petit bout de terrain, vous pouvez opter pour une table de culture ou des carrés potagers, plus ludiques que de planter directement en plein terre. Nous avons trouvé nos carrés potagers à la Jardinerie Poullain. L’enseigne propose toute une gamme de carrés pour tous les styles et tous les budgets. Nous avons opté pour les carrés modulables Angelic puzzle en pin sylvestre traité autoclave. Ce que j’ai aimé c’est qu’il peut s’adapter à vos envies grâce à ses 3 configurations possibles. On en a pris 2 : un pour les herbes aromatiques, un pour les légumes. On envisage même d’en prendre un 3ème pour planter quelques petits fruitiers.

A part cela, une petite pelle (transplantoir) pour creuser et retourner la terre ou encore tasser la terre après les semis, un petit râteau (griffe) pour égaliser la terre et un arrosoir à pomme (qui verse l’eau en pluie) sont utiles au quotidien.

J’ai acheté à Tessa un kit complet pour apprenti jardinier trop mignon de chez Janod avec une paire de gants, une pelle, un râteau, un arrosoir.

Il faudra également vous équiper d’étiquettes pour écrire le nom des plantations en cours. Vous pouvez les acheter en jardinerie soit en plastique coloré, soit en ardoise où vos enfants pourront écrire à la craie le nom des plantations en cours. Vous pouvez aussi les réaliser vous-mêmes grâce à du matériel de récupération comme des petits bâtonnets de glace en bois ou des bouchons en liège sur lesquels figureront les noms de chaque plant. Autre idée plus originale : écrire leurs noms sur des petits galets peints par vos apprentis jardiniers. Sur l’étiquette d’identification, votre enfant pourra aussi noter la date de plantation et les besoins de la plante en eau (une goutte : peu d’eau, trois gouttes : beaucoup d’eau).

Quoi planter avec les enfants ?

L’incontournable avec les enfants ce sont les radis et les fraises : les radis parce qu’ils poussent vite et facilement et qu’ils se cultivent dès le mois de mars et jusqu’au mois d’octobre, les fraises parce qu’ils adorent savourer leur production. Les premiers sont à semer et les seconds à repiquer. Autre conseil pour bien cultiver les radis : il faut bien les arroser car sinon ils piquent.

Dans le top 15 pour les enfants il y a : les radis, les tomates cerises, les salades, la betterave, les carottes de différentes variétés, le céleri, les fraises, les haricots de différentes variétés, les pois, le maïs pour pop-corn, les concombres, les courgettes, les potirons et autres courges, les poireaux, la rhubarbe.

Avec les conseils d’une vendeuse de la Jardinerie Poullain, j’ai choisi de cultiver des tomates cerises de plusieurs couleurs, le kit pour ratatouille contenant des courgettes, des poivrons et des aubergines et un kit de courges.

La conseillère m’a donné une petite astuce pour faire fuir les pucerons des plants de tomates : planter des œillets d’Inde qui on un effet répulsif pour ces nuisibles. Les orties sont aussi un anti-insectes naturels.

Des herbes aromatiques

Nous avons fait une belle sélection d’herbes aromatiques : thym, romarin, basilic, persil, menthe, coriandre, verveine. D’ailleurs, il faut que vous sachiez qu’on ne peut pas planter ces herbes n’importe comment. Certaines ne s’associent pas à d’autres à cause de leur forte odeur.

Vous pouvez facilement mettre dans le même bac le thym, le romarin et le basilic par contre éviter de mélanger coriandre, laurier et cerfeuil. Il vaut mieux mettre la ciboulette et la menthe toutes seules car elles sont très odorantes. L’estragon, lui se marie très bien avec le thym et le romarin. L’oseille va avec tout.

Pensez au paillage !

Il est aussi très important de mettre du paillage dans le potager car cette technique a de nombreuses vertus :

  • il réduit les arrosages en empêchant l’évaporation de l’eau ;
  • il facilite le désherbage car il limite la pousse des mauvaises herbes ;
  • il amoindrit les écarts de température du sol en le protégeant du soleil, mais aussi du froid ;
  • il diminue le tassement de la terre ;
  • prévient la formation d’une croûte imperméable sous l’action de la pluie (battance);
  •  il fertilise le sol lorsque ses éléments nutritifs se décomposent.

Une conseillère de la Jardinerie Poullain m’a conseillé de mettre une couche de 5 à 10 cm de paillis de chanvre bio. D’ailleurs, il vaut mieux répandre le paillis après les gelées pour éviter que les copeaux n’emprisonnent le froid sous la terre.

Ce que j’apprécie aussi dans le paillage c’est aussi son côté décoratif. On peut en trouver de différentes matières : minérales ou organiques (paille, écorces de pin, pouzzolane, éclats d’ardoise, billes d’argile…). et de différentes couleurs pour aller avec le style de votre jardin.

Bon voilà, je vous ai donné les billes pour que vous puissiez créer un potager avec vos kids. Même moi qui n’est pas spécialement la main verte, j’ai adoré partager ce moment de communion avec la nature avec mes filles. J’espère que mes conseils vous seront utiles. N’hésitez pas à me faire un retour.

Vous avez envie de vous lancer dans l’aventure potagère ?

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Cécé dit :

    Nous avons un petit carré potager depuis quelques années. La production est limitée, mais quel plaisir de récolter soi-même et de se partager… les 4 radis du jour 😊

    J'aime

    1. Oui c’est exactement ca ! C’est le plaisir de cultiver et de déguster sa propre récolte !

      J'aime

  2. Nathalie DAMIENS dit :

    je cultive moi aussi dans des bac a hauteur ca nous permes de continuer a jardiner un peu

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s