Bien équipé pour être propre, y’a plus qu’à !

Ma petite Tessa rentre dans un mois à la maternelle et ce que je peux vous dire c’est qu’au niveau de la propreté ce n’est pas ça du tout ! Elle se désintéresse totalement de la chose et n’est pas prête de laisser tomber la couche. Une situation qui commence à nous stresser, son père et moi. Et pourtant on n’est pas mal équipé pour affronter la situation !

Je sais pertinemment qu’il ne faut pas se mettre la pression et la faire ressentir à ma fille mais c’est vrai que cette histoire de propreté est le sujet de discorde du moment. Je ne veux pas la forcer à aller sur le pot mais en même temps je suis obligée de lui proposer régulièrement (et à la crèche aussi) car c’est très rare qu’elle y aille d’elle-même. A l’époque, je n’avais pas autant galéré avec sa sœur aînée… Lorsque Tessa décide d’y aller par elle-même et que oh miracle ! elle fait quelque chose dans le pot, on la félicite comme si elle avait fait quelque chose d’extraordinaire. C’est peut-être un peu too much mais en même temps elle se sent valorisée et encouragée. On a aussi sorti l’artillerie lourde en matière d’accessoires pour faire de ce moment un plaisir et non une contrainte.

Le pot d’apprentissage

C’est la pièce maîtresse quand on parle de propreté. L’objet indispensable ! J’en ai voulu un qui allie esthétisme et praticité. C’est pourquoi j’ai jeté mon dévolu sur le pot d’apprentissage « Clean Potty » de chez Eco by Naty. Avec ce pot d’apprentissage, finie la corvée de nettoyage après chaque utilisation, grâce à des sacs en film 100% biodégradables que l’on installe sur une base amovible. Lorsque Tessa a fini ses petites affaires, je jette le sac directement dans les toilettes ! Et je vous rassure aucun risque de boucher la cuvette. Le pot d’apprentissage est fait de 95% de matières renouvelables et est donc complètement écologique. La composition même du pot est aussi éco-friendly puisqu’il est fabriqué à partir de canne à sucre et garantie sans phtalates. Je suis très sensible à la composition des produits en contact avec la peau de mes enfants alors c’est un très bon point pour ce produit.

Ce que j’ai adoré aussi c’est son design scandinave minimaliste et épuré avec ses 2 couleurs tendances : blanc et mint. J’aime aussi le fait qu’il est un petit dossier pour que Tessa puisse caler son dos et être à l’aise comme sur un petit fauteuil. Il est également très stable avec sa base en caoutchouc antidérapante. Prix : 38,99€.

IMG_7430 bis

IMG_3784 bis

Les culottes d’apprentissage

Avant de passer à l’étape culotte (ce qui est loin d’être fait!), j’ai préféré investir dans des culottes d’apprentissage. J’ai opté pour les culottes de la marque Zoochini . Elle sont disponibles à 12€ sur le site Berceau Magique. Ces culottes sont hyper pratiques car elles sont ultra-absorbantes avec leur double couche de tissu éponge tout doux. Même avec un gros pipi, ça évite de se retrouver avec une grosse flaque sur le sol. Elle se lavent directement en machine (à 30°). Ce que j’ai aimé aussi c’est leurs motifs so cute. J’ai pris les plus girly avec des licornes et des hiboux. Mais il y en aussi de très mignons pour les garçons (renard, requin, grenouille…). Prix : 12,90€.

IMG_8847

IMG_8832

IMG_9218

J’ai également commandé des culottes d’apprentissage de la marque Bambino Mio. J’ai choisi le joli modèle avec les fées. Mais vous pourrez trouver votre bonheur sur le site de la marque  avec d’autres motifs tendances : tropical, dinosaures, éléphants, espace ou même unis.

potty-training-pants-fairy_3

IMG_9365

Si vous voulez faire l’économie de ces culottes d’apprentissage, qui effectivement peuvent représenter un petit budget (surtout qu’il faut en acheter un petit stock car les accidents sont nombreux au début), vous pouvez aussi utiliser des maillots de bain. Ils se lavent très facilement et sèchent très rapidement.

Les couches-culottes Lotus Baby

Avant de dire définitivement au revoir aux couches, on a décidé de passer aux couches-culottes. Plus pratiques quand on doit aller régulièrement au pot ! Tessa peut facilement descendre et remonter la couche sans notre aide pour aller aux toilettes.  J’ai choisi les couches de chez Lotus Baby qui sont hyper absorbantes, confortables, douces et safe au niveau de la composition. D’ailleurs, je vous invite à aller voir l’article que j’avais fait sur ces couches, il y a quelques temps. Je n’ai pas trouvé mieux pour l’instant. En ce moment et jusqu’à fin août, il y a une édition limitée Zoo avec des motifs animaliers trop mignons (tigre, zèbre, léopard, singe…).

IMG_3380

Les livres sur la propreté

Pour occuper Tessa sur le pot et afin de la sensibiliser à l’utilité du pot, je lui ai acheté plusieurs livres sur le sujet. Elles adorent les lire quand elle est sur son « trône » et même ailleurs. Voici ma petite sélection :

– Non je ne veux pas le pot ! aux éditions Fleurus
Comme Tessa, Théo refuse le pot alors qu’il va rentrer en maternelle. A chaque fois que ses parents lui proposent d’y aller, il dit non. J’espère qu’en lisant ce livre, Tessa finira par enfin dire oui ! Prix : 5,10€

IMG_4493 bis

– Petit ours brun n’a plus de couche, aux éditions Bayard Jeunesse
C’est l’un des personnages préférés de Tessa avec Trotro et Peppa Pig. Je compte sur lui pour créer le déclic en douceur en tout cas, ce petit livre tout simple dédramatise les petits accidents qui peuvent arriver quand on n’a plus de couche.
Prix : 5,50€

IMG_8223 bis

– Le pot, dans la collection « Mes tout p’tits docs » des éditions Milan
Ce livre plait beaucoup à Tessa sans doute par ses illustrations toutes simples mais très parlantes. Les textes sont aussi très basiques mais très didactiques pour les enfants de cet âge-là.
Prix : 6,40€

IMG_4526 bis

D’ailleurs si vous avez d’autres lectures à me conseiller, je suis preneuse. N’hésitez pas à me les laisser en commentaires.

Et vous comment s’est passé l’apprentissage de la propreté avec vos enfants ? La galère ou une simple formalité ? Avez-vous des conseils pour inciter Tessa à aller sur le pot sans rechigner ?

IMG_4612 bis

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. Mathyaf dit :

    Bonjour. Tout d’abord, merci pour la découverte des couches d’apprentissage, je ne connaissais pas du tout et cela peut faire une bonne alternative notamment quand on sort…
    Ici, nous sommes plutôt en avance, ma fille a eu 2 ans le 25 mai. Mais chez la nounou c’est la plus jeune et les trois autres copines rentrent à l’école en septembre…Elle a donc pris exemple sur les copines sans qu’on ne lui demande rien. Mon frère m’avait prêté un pot que l’on avait laissé trainer et elle l’a pris au début comme un jouet. Puis elle a commencé à l’utiliser…
    Sur les conseils d’une amie, j’ai profité de l’été pour enlever les couches à la maison. On a essuyé quelques accidents au début mais je crois qu’on peut dire qu’elle est propre à la maison. Par contre dès que je laisse la couche, elle fait dans la couche et ne demande pas à aller aux toilettes. Retire les couche à la maison, il y aura des accidents mais tant pis, il faut qu’elle réalise. Malheureusement avec les couches je pense que ça ne les dérange pas alors qu’avec la culotte c’est déjà moins agréable…Comme elle est jeune je laisse encore la couche lorsque sort, je pense essayer les culottes d’apprentissage pour remédier à ça 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s